Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin termen (« tertre »), ou du gaulois tigemo (« seigneur, maitre de maison »), dérivé de tegia (maison).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
thier thiers
\tjɛʁ\

thier \tjɛʁ\ masculin

  1. Colline, tertre ou hauteur [1].
    • L’abbé de Saint-Hubert et la Commune convinrent avec Thomas de Hemricourt que celui-ci (…) creuserait un fossé entre cette [xhavée] et le thier de façon à ce que les eaux ne détériorent plus la route. — (Claudine Renard, Enfants de Roses et d'Épines, Dricot, 1987, page 240.)
  2. Versant d'une colline, côte ou chemin escarpé en Wallonie [2].
  3. Partie du nom donné à de très nombreux lieux-dits en Wallonie.
    • Le Thier d’Olne, colline en procédure de classement à Hermalle-sous-Huy (province de Liège).
  4. Terme de houiller : galerie supérieure d’un charbonnage ou tête de la couche, en amont (la galerie inférieure étant dénommée avallée an aval).

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier

  • [1] Jean-Jacques Jespers, Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Racine, 2005, page 575.
  • [2] « thiér ou tehér francisé en thier » - Jean Haust, Dictionnaire liégeois, Vaillant-Carmanne, Liège, 1933, page 657.