FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De vertige.

Verbe Modifier

vertiger \vɛʁ.ti.ʒe\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner le vertige.
    • Il publiait dans les petites revues où vertigent de grands rêves. — (Charles Le Quintrec, Un Breton à Paris, 2012)
    • Je suis pris dans l’encerclement de ta chair, pris dans l’engrenage de tes odeurs, qui vertigent, qui vertigent. — (Théo Ananissoh, Le serpent d’enfer, 1997)
    • Et des cerceaux tournent au plafond et des parois vertigent le lit. — (David Patsouris, Cognac blues, 2013)
  2. Éprouver le vertige.
    • On boitait vertigeait crachait, mais enfin je crois heures trois par jour on pouvait se montrer. — (Louis-Ferdinand Céline, Version C de “Féérie pour une autre fois”, Gallimard, Paris, 1993)

PrononciationModifier