TchèqueModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle) Étymologie obscure ; certains le dérivent de l’ancien français jaiole mais la finale est difficile à expliquer ; ou via le vieux haut allemand, de l’ancien français solier (« grenier, étage supérieur »), dans ce cas, les prisons du temps n'étaient pas dans des cachots souterrains mais dans les étages supérieurs de tours castrales[1]. Au sujet de l’évolution phonétique de \sol\ à \ʒal\, voir žok.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif žalář žaláře
Vocatif žaláři žaláře
Accusatif žalář žaláře
Génitif žaláře žalářů
Locatif žaláři žalářích
Datif žaláři žalářům
Instrumental žalářem žaláři

žalář \ʒalaːr̝̊\ masculin inanimé

  1. Cachot, cellule de prison, prison.
    • Svět vlhký na žalář když kolem nás se mění,
      kde Naděj‚ netopýr, ach! lítá těkavý,
      jenž bije bázlivě svým křídlem o sklepení
      a tluče plesnivý se o strop do hlavy.
      — (Charles Beaudelaire, Spleen, traduction de Jaroslav Goll)
      Quand la terre est changée en un cachot humide,
      Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
      S’en va battant les murs de son aile timide,
      Et se cognant la tête à des plafonds pourris — (texte original)

SynonymesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Jiří Rejzek, Dictionnaire étymologique tchèque, Leda, Prague, 2001, pour l’étymologie