σηκός

Grec ancienModifier

ÉtymologieModifier

Apparenté à σάγη, ságê (« bagage »), à σάγμα, sagma (« couverture »), dérivé de σάττω, sáttô (« enclore, empaqueter »), de l’indo-européen commun *tu̯ā̆k- (« rassembler, enclore »).

Nom commun Modifier

σηκός, sêkós \Prononciation ?\ masculin

  1. Bergerie, étable, enclos pour garder les brebis.
    • ἔνθ' ἐμὲ μὲν πρώτισθ' ἕταροι λίσσοντ' ἐπέεσσι
      τυρῶν αἰνυμένους ἰέναι πάλιν, αὐτὰρ ἔπειτα
      καρπαλίμως ἐπὶ νῆα θοὴν ἐρίφους τε καὶ ἄρνας
      σηκῶν ἐξελάσαντας ἐπιπλεῖν ἁλμυρὸν ὕδωρ — (Odyssée, chant IX)
      Et mes compagnons me suppliaient d'enlever les fromages et de retourner, en chassant rapidement vers la nef les agneaux et les chevreaux hors des étables, et de fuir sur l'eau salée. — (traduction)
  2. Antre, terrier.
    • σηκός δράκοντος, antre du dragon.
  3. Espace sacré, sanctuaire.
  4. Cimetière.

VariantesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier