Andréen-de-l’Est

Voir aussi : andréen-de-l’Est

Étymologie

modifier
(1986)[1]

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
Andréen-de-l’Est Andréen-de-l’Ests
\ɑ̃.dʁe.ɛ̃.də.l‿ɛst\

Andréen-de-l’Est \ɑ̃.dʁe.ɛ̃.də.l‿ɛst\ masculin (pour une femme, on dit : Andréenne-de-l’Est)

  1. (Géographie) Habitant de Saint-André-de-l’Est, village québécois de la municipalité de Saint-André-d’Argenteuil[1].
Ce mot est un gentilé. Un gentilé désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).
La municipalité de village de Carillon, la municipalité de paroisse de Saint-André-d’Argenteuil et la municipalité de village de Saint-André-Est se sont regroupées pour former la municipalité de Saint-André–Carillon, le 29 décembre 1999. Celle-ci est devenue la municipalité de Saint-André-d’Argenteuil le 25 novembre 2000[1].

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier