Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Pant’ruche

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De Pantin avec le suffixe -uche ; Pantin était aux 18e et 19e siècles le surnom de Paris donné par le peuple.

Nom propre Modifier

Pantruche \pɑ̃.tʁyʃ\ invariable

  1. (Argot) (Paris) (Vieilli) Pantin, puis Paris.
    • C’est rien, Messieurs, demeurez fermes ;
      C’est dans Pantruche el’ jour du Terme.

      — (Jehan-Rictus, Complainte des petits déménagements parisiens)
    • Y’a pas une môme dans tout Pantruche qui avec la mienne puisse lutter; — (Maurice Chevalier, Charles Borel-Clerc, Ah ! Si vous connaissiez ma poule, 1938.)
    • Pantruche ou Les Mémoires D'un Truand — (Fernand Trignol, avant-propos de Jean Gabin, préface de Pierre Lhoste, portrait et couverture illustrée par Dubout, Fournier, 1946.)

VariantesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier