Ouvrir le menu principal

Les entrées en lumière

Raccourci [+]
WT:EL

Les entrées en lumière sont des entrées sélectionnées parmi les plus complètes du Wiktionnaire. Le but est de présenter la diversité de contenu que nous possédons.

Autres projets similaires

L’entrée en lumière du mois

  Français

livarot

Étymologie

Du nom de la ville de Livarot en Basse-Normandie.

Nom commun

 
Un livarot.

livarot \li.va.ʁo\ masculin

  1. (Fromage) Fromage au lait de vache, à pâte molle à croûte lavée, de couleur orangée et de forme cylindrique.
    • les livarots, teintés de rouge, terribles à la gorge comme une vapeur de soufre. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Du livarot, que nous appelions « le colonel » à cause des brins de paille qui l’entouraient et le faisaient ressembler à un képi galonné. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 53.)
    • Un inventaire bibliographique des différents « livarots » fabriqués en Normandie donne la liste suivante: demi-livarot, appelé aussi le petit lisieux, le quart livarot, le saint-michel-de-livet pour une variante du gros livarot, ou encore le deauville. — (Jean Froc, Balade au pays des fromages : Les traditions fromagères en France, Éditions Quae, 2007, page 115)
    • La Seine-Maritime profite des produits de la mer comme les lisettes de Dieppe, des gibiers comme le canard rouannais ou le lapin à la havraise mais surtout des produits laitiers comme le livarot, le camembert ou le carré de Bray ! — (Petit Futé : Guide de la Résidence secondaire autour de Paris, 2008, p. 40)

Vocabulaire

Lire la page livarot en entier
Discussion

Voir - Discuter

Calendriers des années précédentes

Consulter les calendriers des années précédentes :


Calendrier de 2019

Les entrées non définies sont en rouge. Vous pouvez cliquer sur le lien et proposer une entrée. En cas de problème, vous pouvez en discuter grâce au lien idoine. Évitez de proposer des entrées pour les mois déjà passés, car elles n’auront que très peu de visibilité. Par contre, vous pouvez sans problème reproduire une entrée déjà passée s’il reste des liens rouges dans celui-ci.

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Français

zigomar

Étymologie

Du nom d’un héros du roman paru en 1910, le Zigomar de Léon Sazie. On trouve aussi ce nom dans une pièce de théâtre de Léon Gandillot de 1900. Ce nom a sans doute été construit de zig (« homme, zigoto, individu épateur ») et par le suffixe argotique -mar usuel dès 1800. « Le nom de ce meurtrier, quoiqu’il ne fût pas sabreur, a-t-il suffi pour faire baptiser le sabre de cavalerie ? On peut supposer un syllogisme plus précis. Majeure : allusion à la marque Z que porte un certain sabre, comique par le suranné de son modèle, ce sabre des pompiers […] que portaient aussi, au début de la guerre [1914-1918], les infirmiers et brancardiers, le sabre nommé par la théorie sabre série Z. Mineure : allusion à ce fait, copieusement réitéré dans le roman de M. Sazie, que l’assassin en chef Zigomar et la bande des Zigomars ses séides ont pour signe de reconnaissance la lettre majuscule Z, soit découpée, soit brodée sur des cagoules, ou collée aux murailles, ou dessinée d’un geste dans l’air, ou tracée du doigt sur une table. Conclusion SABRE (série Z, ou autre) = Zigomar. ».

Nom commun

 
Un zigomar. (2)

zigomar \zi.ɡɔ.maʁ\ masculin

  1. (Familier) (Péjoratif) Zigoto, individu bizarre.
    • Inévitablement, je dirais même, naturellement, il arrive un point où tu es de plus en plus consciente et lucide de l’impasse qu’est ton programme de pensée, et alors si à ce moment-là tu rencontres un zigomar comme moi qui bat tout en brèche… […] — (Solaris, Insurrection solaire, page 147, 1995, Éditions L’Origine)
  2. (Argot militaire) (Vieilli) (Figuré) Sabre de cavalerie.
    • Le sabre s’appelait désormais Zigomar et l’obusier de tranchée, Crapouillot. La baïonnette se prénommait joliment Rosalie. Toutes ces appellations seront aussitôt reprises dans les discussions des tacticiens de l’arrière […]. — (La Première Guerre mondiale dans la littérature, Christiane Benardeau, éd. Société des Écrivains, 2009, p. 232)

Variantes orthographiques

Synonymes

Lire la page zigomar en entier

Octobre

Français

livarot

Étymologie

Du nom de la ville de Livarot en Basse-Normandie.

Nom commun

 
Un livarot.

livarot \li.va.ʁo\ masculin

  1. (Fromage) Fromage au lait de vache, à pâte molle à croûte lavée, de couleur orangée et de forme cylindrique.
    • les livarots, teintés de rouge, terribles à la gorge comme une vapeur de soufre. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Du livarot, que nous appelions « le colonel » à cause des brins de paille qui l’entouraient et le faisaient ressembler à un képi galonné. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 53.)
    • Un inventaire bibliographique des différents « livarots » fabriqués en Normandie donne la liste suivante: demi-livarot, appelé aussi le petit lisieux, le quart livarot, le saint-michel-de-livet pour une variante du gros livarot, ou encore le deauville. — (Jean Froc, Balade au pays des fromages : Les traditions fromagères en France, Éditions Quae, 2007, page 115)
    • La Seine-Maritime profite des produits de la mer comme les lisettes de Dieppe, des gibiers comme le canard rouannais ou le lapin à la havraise mais surtout des produits laitiers comme le livarot, le camembert ou le carré de Bray ! — (Petit Futé : Guide de la Résidence secondaire autour de Paris, 2008, p. 40)

Vocabulaire

Lire la page livarot en entier

Novembre

Décembre