Voir aussi : Abrahamite

Étymologie

modifier
Dérivé de Abraham, avec le suffixe -ite.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
abrahamite abrahamites
\a.bʁa.a.mit\

abrahamite \a.bʁa.a.mit\ masculin

  1. (Religion) Moine du monastère fondé par Abraham d’Éphèse, au VIe siècle.
    • En ce même temps l’abbé Abraham qui venait de fonder à Constantinople le monastère appelé des Abrahamites et qui devint plus tard archevêque d’Éphèse, bon et doux pasteur, fondait son propre monastère, surnommé monastère des Byzantins. — (Abraham d’Éphèse sur l’encyclopédie Wikipédia  )
  2. (Religion) Membre d’une communauté monastique syriaque du IXe siècle, persécutée par l’empereur Théophile.
    • Les Abrahamites nommés par les Arabes Ibrahimiah, du nom de leur Auteur Ibrahim ou Abraham, parurent sur la fin du second siècle de l’hégire, & au commencement du neuvième de Jésus-Christ, sous l’Empire de Nicéphore en Orient, & de Charlemagne en Occident : ce fut dans Antioche, sa patrie, qu’Ibrahim renouvella la Secte des Paulianistes. Cyriaque, alors Patriarche d’Antioche, lui résista puissamment. — (« ABRAHAMIEN ou ABRAHAMITE », dans [Jésuites de] Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1704–1771 → consulter cet ouvrage)
    • ABRAHAMITES, s. m. Moines Catholiques qui souffrirent le Martyre pour le culte des Images sous Théophile, au neuvieme siecle. — (« ABRAHAMITES », dans Denis Diderot, Jean Le Rond d’AlembertL’Encyclopédie, 1751 → consulter cet ouvrage)
  3. (Religion) Membre d’une secte fondamentaliste et déiste du XVIIIe siècle, en Bohême.
    • Les Abrahamites qui sont en fort petit nombre, ne connaissent que la loi naturelle telle que Dieu la donna, disent-ils, à Abraham. — (Antoine-Augustin Bruzen de La Martinière, Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du Monde, 1808)

Synonymes

modifier

Traductions

modifier