FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle)[1] Dénominal de acier[2].

Verbe Modifier

acérer \a.se.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Souder de l’acier à la pointe ou au tranchant d’un outil, d’un instrument de fer, pour le rendre susceptible d’être trempé et de devenir ainsi plus propre à percer ou à couper.
    • Le métal avait été acéré pour transpercer sans effort les épaisseurs de tissus. — (Alain Loison, L’Argent de l’évêque,éditions Libra Diffusio, édition 2010, chapitre 7)
    • Pour cela on doit acérer le tranchant de l’instrument non par affûtage mais par des écrouissages au marteau souvent répétés. — (Joseph Déchelette, Manuel d’archéologie préhistorique celtique et gallo-romaine, volume 2, partie 1, 1910)

DérivésModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier