Voir aussi : acere, aceré, acère

Étymologie

modifier
Participe passé de l’ancien verbe acerer, le moderne aciérer.
(Circa 1155) asceré.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin acéré
\a.se.ʁe\

acérés
\a.se.ʁe\
Féminin acérée
\a.se.ʁe\
acérées
\a.se.ʁe\

acéré

  1. Se dit en parlant du fer lorsqu’on l’a garni d’acier, ce qui permet d’en rendre le tranchant plus affilé ou la pointe plus aiguë.
  2. (Par extension) Toute lame bien affilée, bien aiguisée.
    • Lame, pointe acérée.
    • Flèches acérées.
  3. (Sens figuré)
    • Des traits acérés : Traits de satire qui doivent blesser profondément. On dit dans le même sens les traits acérés de la calomnie.
    • D’un seul coup, on passait de la douce obscurité des passages étroits à la lumière crue, acérée du soleil des steppes qui approchait du zénith. — (Joseph Kessel, Les Cavaliers, Gallimard, 1967)
    • Un style acéré.
    • Une plume, une langue acérée.
    • Elle cachait — la scélérate ! —
      Sous ces mitaines de fil noir
      Ses meurtriers ongles d’agate,
      Coupants et clairs comme un rasoir.

      L’autre aussi faisait la sucrée
      Et rentrait sa griffe acérée,
      Mais le diable n’y perdait rien…
      — (Paul Verlaine, Femme et Chatte, Lemerre, 1866, pages 65-66)

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe acérer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
acéré

acéré \a.se.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de acérer.
    • Le métal avait été acéré pour transpercer sans effort les épaisseurs de tissus. — (Alain Loison, L’Argent de l’évêque, éditions Libra Diffusio, édition 2010, chapitre 7)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes