artificiel

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin artificialis (« fait avec art ») → voir artifice.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin artificiel
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
artificiels
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
Féminin artificielle
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
artificielles
\aʁ.ti.fi.sjɛl\
 
Éclairage artificiel. (1)

artificiel \aʁ.ti.fi.sjɛl\

  1. Qui remplace la nature par l’art ou l’artifice.
    • Les variétés d’eau de table artificielles qui pourront se produire dans la suite feront l’objet d’une réglementation spéciale. — (Revue scientifique illustrée, 1912, page 402)
    • Les pois égouttés doivent présenter la couleur normale caractéristique des pois secs trempés en conserve, compte tenu de toute adjonction de colorants artificiels. — (FAO, Codex alimentarius, volume 5A, 1994, page 204)
    • Je me souviens vaguement des traits de la gamine, une blondine coiffée d’un chapeau de paille orné de cerises artificielles, avec une robe en lingerie blanche, percée de trou-trous ourlés. — (Jules Clozel , Mémoires d’un enfant du XXème siècle, BoD/Books on Demand, 2012, p.247)
  2. Peu naturel.
    • La limite de l’Olivier, bien qu’artificielle, puisque c’est une plante cultivée, est la meilleure limite de la flore méditerranéenne en France. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.80)
    • Beauté artificielle.
  3. Créé par l’homme.
    • De nombreux jaunes, par exemple, qu’ils soient d’origine naturelle (flavoniques) ou artificielle (azoïques) présentent une fluorescence non négligeable. — (Éric Felder, Surfaces, tribologie et formage des matériaux, page 139, 2001)
    • Au nez et à la barbe des habitants, le vert envahit Paris, concurrence les lumières artificielles dont le pare l’hiver et qui s’en trouvent flétries. — (Christiane Lesparre, Des nuits cousues d’or, Grasset, 1996)
    • Bien que nous parlions de céréaliculteur, il faut se rappeler que l’exploitant de la Plaine ne pratique aucunement la monoculture des céréales. Si l’essentiel de son revenu est procuré par les grains, le reste provient de cultures industrielles, tel le colza, et de l’élevage rendu possible par l’extension des prairies artificielles. — (Gabriel Désert, Une société rurale au XIXe siècle: les paysans du Calvados, 1815-1895, Arno Press, 1977, p. 619)
  4. Créé de toutes pièces, inventé, programmé.
  5. (En particulier) (Linguistique) Qualifie les langues fabriquées par les philologues.
    • Il faut une langue commune pour permettre vraiment des discussions. A cet effet il serait précieux d’avoir une langue aisée à apprendre et qui n’avantagerait personne. Seule, une langue artificielle répond à cette double exigence. — (Antoine Meillet, Les langues dans l’Europe nouvelle, 1928)
  6. (Figuré) Qui n’est pas selon la nature, qui est factice.
    • Mener une vie artificielle.
    • Un enthousiasme artificiel.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier