bayonnette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé du nom de la ville de Bayonne, lieu où elles étaient fabriquées.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bayonnette bayonnettes
\ba.jɔ.nɛt\

bayonnette \ba.jɔ.nɛt\ féminin

  1. (Vieilli) (Désuet) Variante de baïonnette.
    • Alors nous nous réunîmes, nous croisâmes la bayonnette, et nous déclarâmes que nous emploierions même la force pour empêcher qu'on se dépourvût ainsi entièrement de cartouches, sans résultat; nous étions peu écoutés et peu obéis; […]. — (« Réclamations de M. H. Kessel, commandant d'artillerie », dans Supplément aux Esquisses historiques de la première époque de la révolution de la Belgique en 1830, Bruxelles : chez J.-P. Meline, 1831, p. 186)
    • L’attaque à la bayonnette ne peut être paralysée que par une contre attaque à la bayonnette, car un ennemi hardi ne cédera jamais devant un feu quelque meurtrier qu’il soit. — (Edouard Kuchenbæcker, Cours d‘art et de science militaire, J. Cherbuliez, 1851)
    • J’ajouterai que les nouvelles milices ont été amenées à faire l’exercice en commun, à s’aligner, à garder, leurs rangs, à manier le fusil et la bayonnette à peu près comme nos soldats — (J.F. Michaud, J.J.F. Poujoulat, Correspondance d’Orient, 1830-1831, tome 2, éditions Ducollet, 1833)

RéférencesModifier