beurre frais

Voir aussi : beurre-frais

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Attesté en 1816) Composé de beurre et de frais.

Locution nominale Modifier

Invariable
beurre frais
\bœʁ fʁɛ\

beurre frais \bœʁ fʁɛ\ masculin invariable

  1. Couleur jaune pâle, évoquant la couleur du beurre, très apprécié pour les gants portés au (XIXe siècle).
    • Aussi, profitant de mon indépendance et de mes franches coudées, n’ai-je jamais hésité à rembarrer, et férocement, le sot monsieur, ganté de beurre frais et chaussé de vernis, qui venait, du haut de sa redingote à revers, me proposer ses conseils et ses avis. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, page 285)
    • Pour pouvoir se marier sans contrarier le père de celle dont les galants s’étaient épris, l’usage voulait qu’ils allassent leur demander la main de leur fille, armés de gants beurre frais. Les gants beurre frais sont des gants en maille ou en cuir dont la couleur rappelle celle du beurre frais. — (site web www.meselegances.com, 4 juin 2010)

Variantes orthographiquesModifier

VariantesModifier

  • L’accabler de pensums, lui tirer les oreilles, c’était se mettre mal avec la maman, une grande coquette qui arrivait au parloir avec une longue robe de soie qui criait et des gants à trois boutons, frais comme du beurre. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier