Voir aussi : beurré, beûrre

Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) De l’ancien français burre, du latin būtȳrum, accentué à la grecque en latin populaire bútyrum, du grec βούτυρον, boúturon. La forme beurre est d’origine dialectale (est ou ouest de la langue d’oïl).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
beurre beurres
\bœʁ\
 
Du beurre (1)
 
Femme produisant du beurre de karité à partir de noix concassées (2)
 
Le peintre a utilisé du beurre (3) pour représenter du beurre (1)
 
Ce marchand fait son beurre sur la vente de fruits et légumes (4)

beurre \bœʁ\ masculin

  1. (Cuisine) Corps gras, que l’on extrait, en la battant, de la crème de lait de vache.
    • Passez au beurre et laissez cuire dans son jus, et à très-petit feu, la rouelle lardée de gros lard; servez-la ensuite dedans, après l'avoir dégraissée. — (M. Cardelli, Nouveau manuel complet du cuisinier et de la cuisinière, édition Encyclopédie-Roret, 1842)
    • Qu’il soit de ferme ou de laiterie, salé ou doux, allégé, concentré ou frigotartinable, le beurre fait partie intégrante de l’alimentation et est utilisé quotidiennement pour étaler sur le pain ou cuire les aliments. — (Bernard Dubrulle, Wallonie: l'Ardenne et bien plus, page 44, Le Petit Futé, 2007)
    • « La cuisine du Périgord est sans beurre et sans reproche. » — (Maurice Edmond Saillant, dit Curnonsky)
    • Il existe un grand nombre de variétés de beurre : beurre aromatisé salé, avec condiments, coloré, plus ou moins liquide, etc. Le beurre se conserve à + 3°C pendant 3 mois. — (Meyer, C., Denis, J.-P. ed. sci., Élevage de la vache laitière en zone tropicale, 314 p., pages 282-283, 1999, Montpellier, Cirad, Collection Techniques)
    • Les triglycérides du beurre se comptent par millions, puisque l’on a identifié 400 résidus d’acides gras différant par leur longueur ou par leurs insaturations (des doubles liaisons entre des atomes de carbone voisins), et chaque triglycéride a un point de fusion différent : c’est la raison pour laquelle ce mélange qu’est le beurre commence à fondre à – 10 °C, et que sa fusion s’achève à environ 55 °C. — (Hervé This, Beurre et huile, oc et oïl réconciliés, Pour la Science, 16 juillet 2020)
  2. Corps gras extrait de certaines graines oléagineuses.
    • Cependant, les huiles de palme, de coco, etc., liquides dans les pays qui les produisent, nous arrivent sous forme de graisses consistantes ; le manque de chaleur a amené leur solidification. On les appelle beurres ou huiles concrètes. Elles sont molles à 18° C. et fusibles à des températures variant de 30 à 37°. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, page 2)
    • Le beurre de noix de cajou est aussi riche en zinc et participe à la mise en réserve et à la libération de l’insuline dans l’organisme. — (rédactrice de l’équipe Passeport Santé, « 10 aliments riches en zinc », dans Passeport Santé, mars 2015 [texte intégral]. Consulté le 13 novembre 2023)
  3. (Colorimétrie) Couleur de beurre, d’un jaune clair et soutenu. #F0E36B
    • Le mot d'ordre pour porter le jaune beurre, c’est de miser sur des classiques revisités, comme la chemise oversize très tendance en ce moment, le pantalon de costume, le blazer aux épaules dramatiques, le trench-coat, ou encore la jupe fluide. — (Alexandre Marain, « Mode : Voici la couleur que je porterai pour lutter contre la morosité hivernale », dans Vogue (France), 3 novembre 2023 [texte intégral]. Consulté le 13 novembre 2023)
  4. (Argot) (Rare) Argent.
    • Clin d’œil au documentaire Exit Through the Gift Shop consacré à Banksy, le club mexicain “Banksy Social Club” fait entrer sa foule de fêtard·e·s par sa boutique de cadeaux. Un beau paradoxe, sachant que le célèbre street artiste – et le titre du film susmentionné – critique sans cesse la marchandisation de l’art et que la boîte de nuit en question fait son beurre sur l’image de l’artiste, sans rémunération bien entendu. — (Lise Lanot, « Au Mexique, une boîte de nuit tente de faire son beurre sur Banksy », dans Konbini, 12 janvier 2022 [texte intégral]. Consulté le 13 novembre 2023)
  5. (Chimie, Alchimie) (Désuet) Désignait généralement des chlorures.
    • Beurre de zinc, beurre d’arsenic, beurre d’étain, etc.
    • Poli avait observé la formation d'un beurre de bismuth en chauffant une partie de bismuth avec deux parties de bichlorure de mercure. — (Anatole Bouchonnet, Bismuth, étain, plomb, encyclopédie scientifique publiée sous la direction du Dr Toulouse, Octave Doin et Fils Éditeurs, Paris, 1920)

Dérivés modifier

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Hyperonymes modifier

Hyponymes modifier

Traductions modifier

Adjectif modifier

Invariable
beurre
\bœʁ\
 
Un champignon beurre

beurre \bœʁ\ invariable

  1. De couleur beurre, d’un jaune clair et soutenu. #F0E36B
    • Sans cesse, il lui fallait des cosmétiques, des robes de soie rose et des gants beurre frais. — (Paul Reboux et Charles Müller, À la manière de, 2ème série, 1913, éd. Bernard Grasset, 1959)

Dérivés modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe beurrer
Indicatif Présent je beurre
il/elle/on beurre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je beurre
qu’il/elle/on beurre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
beurre

beurre \bœʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe beurrer.
    • Je me beurre une supertartine, attention aux petites miettes, pour mon supercafé au lit de superman. — (Jean Duday, Le lundi matin, c’est dur pour tout le monde, 2003)
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe beurrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe beurrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe beurrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe beurrer.

Prononciation modifier


Homophones modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier