Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir boucaner

Adjectif Modifier

boucané

  1. Tanné, bruni.
    • En face, une sorte de commodore américain, boulot et trapu, les chairs boucanées et le nez en bulbe, s’endormait. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
    • Il était grand et musclé, au-delà de la moyenne ; ses mains étaient énormes et ses doigts largement spatulés ; ses grands yeux noirs ne cillaient qu'à de longs intervalles dans son visage large comme un jambon, et dont la couleur boucanée ressemblait quelque peu à celle de cette chair friande. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Châtiment des Foyle, 1934)
    • Jérôme ne manquait pas, chaque jour, de lui rendre son regard affectueux, mais c’était avec un infini respect qu’il considérait les deux hommes au visage sévère, l’un livide, les joues plates, les lèvres minces, le nez long ; l’autre boucané, l’œil noir, les traits coupés de rides profondes. — (René Barjavel, Ravage, 1943)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe boucaner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
boucané

boucané \bu.ka.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe boucaner.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
boucané boucanés
\bu.ka.ne\
 
Boucané en vente à la Réunion.

boucané \bu.ka.ne\ masculin

  1. (La Réunion) Viande fumée.

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • boucané sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier