brise-jet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Mot composé de briser et de jet.

Nom commun Modifier

(orthographe traditionnelle)
Invariable
brise-jet
\bʁiz.ʒɛ\
(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
brise-jet brise-jets
\bʁiz.ʒɛ\

brise-jet \bʁiz.ʒɛ\ masculin

  1. Accessoire ajouté à l’extrémité d’un tuyau, d’un robinet, pour réduire la violence du jet et limiter les éclaboussures.
    • Ajoutons que le brise-jet répand le purin sur de grandes largeurs, et qu’il n’est pas encombrant comme les divers appareils utilisés jusqu’ici: on le ferme à l’aide d’un obturateur des plus simples. — (Jules Besnard, Bec brise-jet de M. Raveneau, in Annales de l’agriculture française, 5e série, tome 35, janvier à juillet 1870, Imprimerie et librairie d’agriculture et d’horticulture de Mme Vve Bouchard-Huzard, Paris, 1870, page 448)
    • Il se haussa sur la pointe des pieds, se pencha, fit couler l’eau du robinet sur son visage, téta l’orifice du brise-jet, tordit le court tuyau de caoutchouc rayé pour faire jaillir l’eau contre le mur où des gouttelettes s’accrochèrent. — (Robert Sabatier, Les Allumettes suédoises, Albin Michel, 1969)
    • La norme NF077 MM détaille les caractéristiques des mitigeurs, électroniques ou pas, destinés au milieu médical : alimentations en cuivre ou flexibles PEX ou silicone, brise-jet plutôt qu’aérateur, manette de commande d’au moins 110 mm de long, longueur de bec d’au moins 100 mm (mitigeur mural : 175 mm), hauteur de goutte d’au moins 100 mm. — (Marianne Tournier, La robinetterie électronique, design et écolo, lemoniteur.fr, 22 octobre 2019)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier