FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1845)[1] Mot dérivé de broyer, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
broyable broyables
\bʁwa.jabl\

broyable \bʁwa.jabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on peut broyer.
    • La cire est dure, broyable et fusible. — (Marcellin Berthelot, Histoire des sciences: La chimie au Moyen Âge, tome III, Imprimerie Nationale, Paris, 1893, page 153)
    • Comme pour le potassium et le calcium, les quantités de magnésium pour chaque tonne de canne broyable varient considérablement. — (Cornelis van Dillewijn, Botanique de la canne à sucre, H. Veenman & Zonen, Wageningen, 1960, page 277)
    • Des ouvrières enlèvent les boutons et tout ce qui n’est pas broyable avant de lacérer les tissus en bandes étroites. — (Céline Mazeau, Deluz : Les traces d’un siècle d’industrie papetière, estrepublicain.fr, 12 décembre 2017)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la deuxième édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1845, page 46.