FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin consularis.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
consulaire consulaires
\kɔ̃.sy.lɛʁ\

consulaire \kɔ̃.sy.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Relatif aux consuls romains.
    • Dignité consulaire.
    • Les faisceaux consulaires.
    • Pouvoir consulaire.
    • Les fastes consulaires.
    • Famille consulaire, celle où il y avait eu un consul romain.
    • Personnage consulaire, celui qui avait été consul.
    • Provinces consulaires, celles où l’on n’envoyait pour commandants que des personnages de dignité consulaire.
    • Gouvernement consulaire, celui qui fut établi en France par la constitution de l’an VIII et dans lequel l’autorité suprême était exercée par trois consuls.
  2. (Histoire) Relatif à la période du Consulat.
  3. Relatif à la représentation nationale des consulats à l'étranger.
    • Les Français et les Françaises inscrits au registre des Français établis hors de France de la circonscription consulaire dans laquelle ils ont leur résidence peuvent, sur leur demande, être inscrits sur la liste électorale de l'une des communes suivantes :[…]. — (Article L12 du Code électoral français, 2008)
    • Issah, agent consulaire français, le seul chrétien catholique de la ville, venait d'être père d'une fille. — (Arnauld d'Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • M. le représentant diplomatique de France en Chine a obtenu du taotaï la défense d'exporter de Chine des cartons de graines de vers à soie qui ne porteraient pas le sceau consulaire. — (Sériciculture, dans Le Mémorial d'Aix, dimanche 24 janvier 1869, 33e année, n°4, p.1)
  4. Qui dépend de la Chambre de commerce et d’industrie ou du tribunal de commerce.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
consulaire consulaires
\kɔ̃.sy.lɛʁ\

consulaire \kɔ̃.sy.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui avait été consul.
    • Pour rétablir l’ordre, le consulaire Ambroise se rendit à l’église. — (Alexandre Faivre, Naissance d’une hiérarchie: les premières étapes du cursus clérical, 1977)

RéférencesModifier