contrebalancer

Voir aussi : contre-balancer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir contre- et balancer

Verbe Modifier

contrebalancer \kɔ̃t.ʁə.ba.lɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Égaler en poids de manière à faire équilibre.
    • Un poids qui en contrebalance un autre. Ces deux poids se contrebalancent.
  2. (Sens figuré) Égaler en force, en valeur, en mérite, etc.
    • La nature a sur la matière vivante de tels droits, qu’il faut à l’homme des efforts incessants pour les contrebalancer. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Pendant un temps, les forces de construction et de consolidation contrebalancèrent les impulsions contraires du hasard et aussi l’ignorance naturelle, les préjugés, les passions et l’égoïsme dissipateur de l’humanité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 408 de l’édition de 1921)
    • Mais ce n’est pas que sur le ciel que donnent les chapelles. Des présences inquiétantes y contrebalancent celles des Anges : Swedenborg pour un moment l’emporte sur saint François d’Assise. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 198)
    • Lucile était sous haute dose de morphine sans le moindre médicament pour contrebalancer. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier