décoratif

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1478) Du radical de décoration avec le suffixe -if.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin décoratif
\de.kɔ.ʁa.tif\

décoratifs
\de.kɔ.ʁa.tif\
Féminin décorative
\de.kɔ.ʁa.tiv\
décoratives
\de.kɔ.ʁa.tiv\
 
Un moulin décoratif. (définition n°1)

décoratif

  1. Qui sert à décorer, qui décore bien.
    • De là l'importance décorative donnée dans les églises baroques à la chaire, aux confessionnaux et à l'autel que surmonte un baldaquin. L'Église n'est plus comme au Moyen Age une sublimation de la Cité : elle est devenue un engin spécialisé du salut, une happeuse d'âmes. — (Paul Claudel, L’œil écoute: La peinture hollandaise, la peinture espagnole, écrits sur l'art, Gallimard, 1964, page 198)
    • Ces fleurs sont d’un bel effet décoratif.
  2. (Figuré) Qui, par sa belle prestance, sa mise brillante, ses qualités esthétiques, relève l’éclat d’une réunion, qui n’a que des fonctions d’apparat.
    • Un personnage décoratif.
    • À quelques pas, un grand gaillard en livrée rêvait, immobile, sculptural, inutile, comme ce guerrier purement décoratif qu’on voit dans les tableaux les plus tumultueux de Mantegna, songer, appuyé sur son bouclier, tandis qu’on se précipite et qu’on s’égorge à côté de lui. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 176)

DérivésModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier