FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de dépit et -er.

Verbe Modifier

dépiter \de.pi.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dépiter)

  1. Remplir de dépit.
    • Cette rebuffade le dépita.
    • Cette perte l’a dépité, il n’a plus joué depuis.
    • Ne dépitez point cet enfant.
  2. (Pronominal) Concevoir du dépit, se fâcher, se mutiner.
    • Cet inconnu se dépitait si bien au moment où l’on ouvrit précipitamment la lucarne du grenier, qu’il n’y vit pas apparaître trois joyeuses figures rondelettes, blanches, roses, mais aussi communes que le sont les figures du Commerce sculptées sur certains monuments. — (Honoré de Balzac, La Maison du Chat-qui-pelote, 1830)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier