Français modifier

Étymologie modifier

(1893) De l’anglais efficiency[1][2].

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
efficience efficiences
\e.fi.sjɑ̃s\

efficience \e.fi.sjɑ̃s\ féminin

  1. (Philosophie) Capacité d’une cause à produire un effet. Puissance d’un principe.
    • La charité et la justice [...] ne sont que de simples sous-produits de l’efficience du Tao. — (Lao-Tseu, traduction et commentaires de Jean Lévi, p. 23.)
  2. (Industrie) Rapport entre les résultats obtenus et les ressources utilisées pour les atteindre.[2] Caractère de ce qui est efficace (qui atteint un objectif) et qui produit le maximum de résultats avec le minimum d’efforts, de moyens.
    • Elle jugeait important tout ce qu'elle entreprenait. L'éducation américaine, la hantise de l'efficience avaient exercé sur elle leurs ravages. — (Edmonde Charles-Roux, Oublier Palerme, Grasset, 1966)
    • Le risque avec un adolescent qui désobéit à ses parents en restant devant son écran jusqu'à pas d'heure est une baisse d’efficience scolaire, parce qu'il ne fait pas ses devoirs et ne dort pas assez ; […]. — (Antoine Alaméda, Parler à ses enfants, Éditions Odile Jacob, 2005, page 380)
    • C’est le principe même de la démarche qualité qui, appliquée au domaine commercial, donne naissance à la notion d'efficience de la production commerciale. — (Christophe Benaroya, ‎Henri Lagrasse, L’efficience commerciale en B to B, Éditions EMS, 2010, page 122)

Notes modifier

  • Dans certains domaines professionnels, on distingue l’efficacité et l’efficience, qui introduit une notion de rendement.

Quasi-synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier

  1. « efficience », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. a et b Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (efficience)