enfantillage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de enfantiller avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enfantillage enfantillages
\ɑ̃.fɑ̃.ti.jaʒ\

enfantillage \ɑ̃.fɑ̃.ti.jaʒ\ masculin

  1. Manière d’agir ou de parler qui ne convient qu’à un enfant, en parlant des personnes qui ont passé l’enfance.
    • À vingt-deux ans, les jeunes gens sont encore assez voisins de l’enfance pour se laisser aller à des enfantillages. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Je vous en prie, rompez là. C’est un enfantillage, et il faut que cela finisse au plus vite, sinon, nous serions profondément ridicules. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • On lira pour la première fois, chez un poète du VIIe siècle, cet enfantillage charmant et qui semble du XIXe :
      J’aime le nom de Leila. J’aime les noms qui ressemblent au sien.
      — (Pierre Louÿs, La femme dans la poésie arabe, dans Archipel, 1932)
    • L’entêtement de Donald Trump à refuser d’admettre sa défaite confirme la thèse selon laquelle il se comporte comme un enfant de deux ans. Ce n’est pas de l’enfantillage. — (Pierre Martin, La colère malsaine du «Bambin en Chef», Le Journal de Montréal, 13 novembre 2020)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier