faire farine à son moulin

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
→ voir faire, farine et moulin, pour évoquer qu’on parvient à obtenir ce que l’on souhaite, en l’occurrence de la farine, de la situation.

Locution verbale Modifier

faire farine à son moulin \fɛʁ fa.ʁin a sɔ̃ mu.lɛ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) Obtenir ce que l’on souhaite d’une situation, souvent en jouant avec ses limites.
    • Pour pouvoir fonctionner comme opérateur de recadrage, c’est à dire d’abord pour pouvoir recadrer certains items de comportement comme signes d’hypnose (ou moyen d’y entrer), il faut qu’un maximum de chose puisse faire farine à son moulin. — (Thierry Melchior, Hypnose et suggestion : les Saturnales de l’esprit)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier