Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de faire et de lessive.

Locution verbale Modifier

 
Deux femmes en train de faire la lessive, l’une lavant le linge, l’autre l’étendant à sécher sur un fil (La blanchisseuse, de Chardin) (1)

faire la lessive \fɛʁ la lɛ.siv\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Sens propre) Laver puis sécher les vêtements.
    • C’est là que l’on faisait la lessive : opération d’importance qui mobilisait les énergies : chauffage de l’eau dans les lessiveuses où l’on jetait des boules de « bleu de lessive », essorage des draps en s’y mettant à deux pour les tordre, puis, dans une brouette, transport du linge humide jusqu’au lavoir où on le rinçait en retirant le savon dont on l’avait frotté en tapant dessus avec un battoir. Lorsqu’il avait retrouvé sa blancheur, on l’étendait sur des fils tendus dans la cour et le jardin. — (Bernard Demory, Au temps des cataplasmes, 2003)
  2. (Figuré) Écarter quelqu’un, le mettre à l’écart, l’exclure.
    • Chef du gouvernement sortant, ce grand blond aux traits anguleux a fait la lessive au sein de la CSU, écartant des instances dirigeantes tous les « barons... — (L’express international, Numéros 2256-2268, 1994)
  3. (Cyclisme) Pour une équipe, se relayer pour attaquer de façon continue afin de distancer le plus grand nombre de coureurs. Pour un coureur, faire des accélérations brutales et fréquentes pour faire lâcher prise à ses adversaires.

SynonymesModifier

Laver puis sécher les vêtements
(Figuré) et (Cyclisme)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier