Voir aussi : Fanchon

Étymologie

modifier
Datant de 1828, diminutif familier de Françoise.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
fanchon fanchons
\fɑ̃.ʃɔ̃\

fanchon \fɑ̃.ʃɔ̃\ féminin

  1. Petit fichu que les femmes portent sur la tête et nouent sous le menton.
    • Elle tenait à la main un bouquet de catleyas et Swann vit, sous sa fanchon de dentelle, qu’elle avait dans les cheveux des fleurs de cette même orchidée attachées à une aigrette en plumes de cygne. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 61)
    • C’était aussi la gorge de son ennemie qu’elle voyait, entre les pointes du fichu à la Fanchon, noué assez bas, de Galswinthe. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 73)
    • Nous regardons, hébétés, faire Nathalie qui rattache le menton, noue le mouchoir autour de la tête encore souple : on dirait que Maman a mal aux dents, qu’elle se laisse docilement mettre une fanchon. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. page 224)
    • Une femme sans âge aux cheveux empaquetés dans une fanchon faite avec un mouchoir à carreaux examinait l’instituteur en clignant des paupières. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, page 53)
    • Une de ses filles, Dora - à moins que ce ne fût Mildred - apercevant l'Administrateur, rajusta sa fanchon à fleurs, remonta ses bas de laine blanche sous la jupe longue. — (Hervé Bazin, Les bienheureux de La Désolation, 1970)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier