fille aînée des rois de France

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

fille aînée des rois de France \Prononciation ?\ féminin singulier

  1. (Histoire de France) Titre que prenait l’université de Paris sous l’Ancien Régime.
    • L'Université de Paris s'intitulait la fille aînée des rois, tout comme la royauté s'intitulait la fille aînée de l’Église; elle n'était pas pour cela l'éducation publique tout entière, pas plus que la royauté française n'était la chrétienté tout entière. — (Charles Forbes comte de Montalembert, Trois discours sur la Liberté de l'Église, la Liberté d'Enseignement, et la liberté des ordres monastiques, prononcés à la Chambre des Pairs, Paris : chez Sagnier & Bray, 1844, p. 75)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • Canada (Shawinigan) : écouter « fille aînée des rois de France [Prononciation ?] »

RéférencesModifier