flagorner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'ancien français flageoler.

Verbe Modifier

flagorner \fla.ɡɔʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Flatter grossièrement.
    • — Impressionnant, dit Asmodean, très calme. Hautement impressionnant.
      — Choisis un autre moment pour le flagorner, harpiste ! lança Aviendha.
      — (Robert Jordan, Les Feux du ciel, traduit par Jean-Claude Mallé, Bragelonne, 2013, ISBN 978-2-35294-664-9)
    • Combien vous avez raison, Catherine Victorovna ! flagorna obséquieusement le drôle. — (Louis Dumur, Dieu protège le tsar !, Albin Michel, 1927, page 296)
    • Donnez-moi une sous-préfecture pour La Gingeole, à qui j’ai fait le tort que vous savez peut-être aussi ; sinon, demain, je vous attaque, et de telle façon, monseigneur, que, si je vous flagornai six mois, je vous déflagornerai en six jours. — (Alfred de Musset, Lettres de Dupuis et Cotonet, 1837)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier