Français modifier

Étymologie modifier

Du sanskrit गुरु, gurú (« maître », « enseignant », « professeur »), apparenté au latin gravis.
Le sens péjoratif 3 (Chef d'un petit groupe manipulateur) aurait été utilisé pour la première fois pour désigner Jim Jones après le massacre de Jonestown en 1978[1].

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
gourou gourous
\ɡu.ʁu\
 
La gourou (1) Mirra Alfassa

gourou \ɡu.ʁu\ masculin (orthographe rectifiée de 1990) (pour une femme, on peut dire : gourou, gouroue, gourelle, gouroute, gurvi)

  1. Maître spirituel hindou.
    • le véritable gourou tranche les huit liens du disciples par sa compassion sans faille ; ces huit liens, qui font obstacle à la réalisation, sont la haine, le doute, la crainte, la honte, la médisance, le conformisme, l’arrogance et la conscience de caste, de « naissance ». — (Kulârnava Tantra (XII, 90), cité par Colette Poggi, L'alchimie du yoga selon Goraksha, Editions Les Deux Océans.)
  2. (Par extension) Expert dans un domaine particulier dont les avis sont largement reconnus et respectés.
    • John Carmack est un gourou de la programmation informatique 3D.
  3. Chef d’un petit groupe spirituel, manipulateur, sectaire, fantaisiste, ou même dangereux.
    • Enfin le gourou parle : tout est simple, aucune sorcellerie dans cette affaire, il s’agit d’un simple phénomène de psychokinèse provoqué par le psychisme perturbé de M. Boudon dont le déphasomètre a justement mesuré le déphasage psychique. Tout se recoupe parfaitement. — (René Cavanhie, Les esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, nº 24, p. 28, décembre 1992)
    • Sous influence d'un gourou arabe, Chakib Khalil qui vivait à Genève, Messali issu d'un milieu fétichiste, tomba totalement sous l'influence de ce sbire du nationalisme arabe alors en gestation, jusqu'à devenir une marionnette entre ses mains […]. — (Tarab Omar, Dans une autre vie, Editions Publibook, 2012, page 233)
    • Le gourou de la secte Aum sera pendu. — (Libération, 15 septembre 2006)
  4. (Par extension) Personne qui dit aux autres quoi faire en prétendant avoir la vérité, et dont les adeptes sont assimilés à des disciples.
    • J'aime pas beaucoup les nutritionnistes. C'est des gourous. — (Thomas Ouellet St-Pierre, Même ceux qui s'appellent Marcel, Leméac, 2014, page 113)
    • C'est ainsi, et c'est un comble, que le discours œnologiquement correct qui s'est imposé au pays de Rabelais, de Molière et de Gentil-Bernard est inspiré par la prose gluante de Robert Paker, le gourou du Maryland amateur d'arômes de ketchup et de senteurs de boite à épices. — (Sébastien Lapaque, note de lecture sur « La Mort du vin de Raymond Dumay, La Table Ronde », dans la Revue des Deux Mondes, novembre 2019, p. 208)

Variantes orthographiques modifier

Hyponymes modifier

Dérivés modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • Gourou sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier

  1. Karine Prémon, Au coeur de l'histoire, Radio-Canada, 2 mai 2017.