Voir aussi : adèpte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin adeptus (« acquis à »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
adepte adeptes
\a.dɛpt\

adepte \a.dɛpt\ masculin et féminin identiques

  1. Amateur.
    • Pendant les années 50, elle est adepte d’un humanisme libéral, Noirs et Blancs se rencontrant « pour parler, boire, danser ». — (Denise Brahimi, Nadine Gordimer : la femme, la politique et le roman, Éditions KARTHALA et IFAS, 2000, p.194)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
adepte adeptes
\a.dɛpt\

adepte \a.dɛpt\ masculin et féminin identiques

  1. Personne initiée dans les mystères d’une secte ou dans les secrets d’une science.
    • Nous avons dit ci-dessus que le novatianisme, né un siècle plus tôt, continuait, au milieu du ive siècle, à avoir des adeptes. Un certain Sympronianus avait composé en sa faveur au moins quatre écrits qu'il avait envoyés à saint Pacien, évêque de Barcelone. — (Joseph Tixeront, Précis de patrologie, 4e édition, Paris : librairie Victor Lecoffre & J. Gabalda éditeur, 1920, p. 308)
    • Cela passe mes connaissances ; je ne suis pas un adepte. — L’adepte d’une doctrine.
  2. (Par hyperbole) (Familier) Personne convaincue par une nouveauté et qui la pratique.
    • Le dogme de l’incurable méchanceté de l'homme a, d'ailleurs, chez certains de ses adeptes, une autre racine : un plaisir romantique à évoquer la race humaine murée dans une misère fatale et éternelle. — (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.194)
    • De plus en plus, l’emballage non retournable fait de nouveaux adeptes et l’on s’oriente de plus en plus vers un emballage standard, de dimensions et de poids constants. — (Lyon-horticole et horticulture nouvelle réunis, V.11-12, 1932, p.16)
    • Je suis une adepte de l’apprentissage par le jeu, par la manipulation de matériel. — (Malika Ould, Une heure par semaine pour réussir au CP, Librio, 2014, p.5)
    • Dit autrement, le gueuleton bien arrosé du bon vivant, amateur de viande et de cigare, n'a pas son équivalent chez l’adepte de la graine germée et du tofu mariné à la sauce soja. — (Christian Camara & ‎Claudine Gaston, 150 idées reçues sur le corps humain, First Éditions, 2012)
  3. (Figuré) (Familier) Participant à une activité.
    • On joua surtout au Chasse-cœur dans la seconde moitié du XIXe siècle, tant en France qu’en Belgique. De nos jours, la vogue de ce jeu, particulièrement attrayant, s’est fort ralentie ; toutefois dans les provinces du nord de la France comme en Wallonie, il garde de fidèles adeptes. — (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, p.121)
  4. (Vieilli) Alchimiste parvenu au grand œuvre.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier



Faux-amisModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • adepte sur l’encyclopédie Wikipédia  

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

adepte \Prononciation ?\ (genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?)

  1. Adepte.

ItalienModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
adepta
\a.'dɛ.pta\
adepte
\a.'dɛ.pte\

adepte \a.'dɛ.pte\ féminin

  1. Pluriel de adapta.