Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français, de l’ancien français science, escience, du latin scientia (« connaissance »), lui-même du verbe scire (« savoir »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
science sciences
\sjɑ̃s\

science \sjɑ̃s\ féminin

  1. Activité visant à connaître et expliquer le monde matériel hors de toute hypothèse religieuse.
    • J’ai la passion de la philosophie et de la science qui vont cherchant l’inconnu du cœur de l’homme et le pourquoi des lois de la vie. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Parce que l’astronomie parvenait à calculer les tables de la lune, on a cru que le but de toute science était de prévoir avec exactitude l’avenir; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 190)
    • La science, c'est l'art de tenter de comprendre le monde. Là où la politique est l'obéissance aux lois, là où la religion est la soumission à la volonté du grand géant barbu imaginaire et invisible qui surveille tout, la science cherche sans a priori et pose de nouvelles questions. — (Bernard Werber, Demain les chats, Albin Michel, « Le Livre de poche », 2016, pp. 159-160)
  2. Ensemble des connaissances acquises par l’étude ou la pratique.
    • Il a beaucoup de science.
    • Il a un grand fonds de science.
    • Cet homme est un puits de science.
  3. Organisation de connaissances spécialisées par des moyens méthodiques et fondés sur l'expérience ou le raisonnement par l'établissement de principes (théories, lois, etc.).
    • La chimie agricole est une science appelée à rendre d’immenses services aux cultivateurs. Elle a pour objet l’étude des terrains; […]. — (Pierre Joigneaux, La chimie du cultivateur, page 1, 1850)
    • Enfin ne craignons pas de substituer à la science cabalistique ancienne, l’explication du monde par l’observation des phénomènes de la nature. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • […], mais comme j’écris ici un traité il est nécessaire que je mette le lecteur au courant des principes de la science phytosociologique. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.122)
    • […] il faut inculquer à l’ouvrier un minimum préventif de doctrines antisocialistes, et, en un mot, organiser en face de la croisade vulgarisatrice de la science révolutionnaire, la croisade vulgarisatrice de la science chrétienne. — (Firmin Van den Bosch, À coté de sa mission sociale, la jeunesse catholique a une mission littéraire, dans La Belgique artistique et littéraire: une anthologie de langue française 1848-1914, page 582, Éditions Complexe, 1997)
    • Pavlov ne s’est pas borné à abdiquer simplement la psychologie en tant que science. Il voyait naître en lui le sentiment d’hostilité irréconciliable envers cette « alliée de la physiologie » qui n’a pas fait ses preuves. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, page 78, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
    • L’astrologie judiciaire était alors en vogue. La haute raison du président de L’Alouette condamnait cette science frivole et chimérique. Il écrivit pour la discréditer et en démontrer le vide et la nullité. — (Abbé Prégnon, Histoire du pays et de la ville de Sedan : depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, Charleville : Auguste Pouillard, 1856, vol. 3, p. 351)

AntonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

HyponymesModifier

→ voir Catégorie:Noms de sciences en français

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • science sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • science dans le recueil de citations Wikiquote  

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin scientia (« connaissance »), lui-même du verbe scire (« savoir »).

Nom commun Modifier

science \Prononciation ?\ féminin

  1. Savoir, connaissance.
    • La fontaine et li puis
      De trestoute science
      — (L’ABC Nostre Dame, ms. 837 de la BnF, f. 171r.)
      La fontaine et le puits
      De toute connaissance
  2. (Ancien français tardif) Science (études scientifiques)

VariantesModifier

  • sciance
  • scïence (certains facsimilés ajoutent un tréma ; jamais dans les manuscrits)

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen anglais science, scyence, de l’ancien français science, du latin scientia (« connaissance »), lui-même du verbe scire (« savoir »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
science
\ˈsaɪ.əns\
sciences
\ˈsaɪ.əns.əz\

science \ˈsaɪ.əns\

  1. Science.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

  • États-Unis (région ?) : écouter « science [ˈsaɪ.əns] »
  • Canada : écouter « science [ˈsaɪ.əns] »
  • Suisse (Genève) : écouter « science »
  • Royaume-Uni (Londres) : écouter « science [Prononciation ?] »

Anglo-normandModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français science, du latin scientia (« connaissance »), lui-même du verbe scire (« savoir »).

Nom commun Modifier

science \Prononciation ?\ féminin

  1. Savoir, connaissance.

EspérantoModifier

ÉtymologieModifier

Adverbe composé de la racine scienco (« science ») et de la terminaison -e (« adverbe ») .

Adverbe Modifier

science \st͡si.ˈen.t͡se\

  1. Scientifiquement.

PrononciationModifier

  • France (Toulouse) : écouter « science »