Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pervenire.

Verbe Modifier

parvenir \paʁ.və.niʁ\ 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Arriver à un terme qu’on s’est proposé, y arriver non sans effort, non sans difficulté.
    • Parce que l’astronomie parvenait à calculer les tables de la lune, on a cru que le but de toute science était de prévoir avec exactitude l’avenir; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.190)
    • Je m'habillai et tant bien que mal, je parvins à l'ascenseur, mais un peu gaga. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932, éd. 1942, p. 156)
    • On ne s'improvise pas usurier, il faut parvenir d'abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, page 121)
    • Au laboratoire de chimie, les colonnes de Vigreux parviennent à séparer deux liquides miscibles si leurs températures d’ébullition diffèrent d'au moins 25°C. — (Daniel Fredon, Sandrine Margail & Didier Magloire, Toute la PC en fiches : Maths, Physique, Chimie, Dunod, 2e éd., 2016, p.403)
    • Après avoir garé la voiture près de la gare, empruntez le GR®20 qui longe l’Agnone. En suivant le fléchage, vous parviendrez à la première cascade après 1h de marche. — (GEOguide Corse 2018, Paris, Gallimard Loisirs, 2017)
  2. (Figuré) Accéder à ce que l'on convoitait.
    • On nous apporte des nattes et des tapis, on allume un grand feu de branchages au beau milieu de la salle, et nous parvenons enfin à nous dégeler. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 38)
    • L’esclavage n'entraînait pas du reste un abaissement irrémédiable, et on voyait au makhzen des affranchis parvenir aux fonctions les plus élevées. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 34)
    • Mine de rien, il est parvenu en quelques années à devenir l'un des producteurs les plus courtisés de la place... Un succès sur quatre en France, c'est lui. Fabrizio, le roi du porno et de l'intello ! — (Thibaut Amant, Les tueurs ont besoin d'amour, Éditions Le Manuscrit, 2001, page 21)
    • (Figuré)Il est parvenu à un grand âge, à une extrême vieillesse.
  3. Arriver à destination, en parlant des choses.
    • Cette psalmodie parvint aux oreilles d’un petit campement de métis convertis, qui abattaient du bois. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 263 de l’éd. de 1921)
    • Sur la foi de ma prédiction, il permet d'abattre vingt cochons pendant la nuit. Leurs gémissements parviennent aux oreilles du tao-taï ou sous-gouverneur de province, qui est la première autorité de la ville. Il se réveille en colère : « Qui a osé, sans mon autorisation, ordonner cette boucherie ? » — (Francis Garnier, De Paris au Tibet: Notes de voyage, publiées par Léon Garnier, 1882, chap.9 (1er juillet-9 août 1873))
    • J’espère que ma lettre lui parviendra.
    • Ce bruit n’est pas parvenu jusqu’à moi.
  4. (Absolument) S’élever en dignité, faire fortune.
    • C’est un homme qui ne peut manquer de parvenir.
    • Il veut parvenir, à quelque prix que ce soit.

NotesModifier

Le verbe parvenir se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.

DérivésModifier

TraductionsModifier


PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1100) Dans la Chanson de Roland. Voir ci-dessus.

Verbe Modifier

parvenir \Prononciation ?\

  1. Parvenir (arriver à).
    • Deu rei celestes la nos fai parvenir — (La Vie de Saint Alexis, ms. 19525 de la BNF, f. 29r., 1re colonne)

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier