Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1450) Du latin Hebraicus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hébraïque hébraïques
\e.bʁa.ik\

hébraïque \e.bʁa.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient aux Hébreux, ou à l’hébreu (langue).
    • Camarades, dit-il aux autres brigands, sur cette bourse sont brodés des caractères hébraïques, et j’ajoute foi au récit de ce drôle. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Son exposition de la grammaire hébraïque, avec comparaison des autres idiomes sémitiques, était admirable. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 164.)
    • Sa prose hébraïque était simple, claire, précise, sans cette phraséologie creuse et ampoulée qui était de mode en ce temps. — (Henri Graetz, Histoire des Juifs, 1897)
    • Une dizaine de mioches assis sur une natte en raphia ânonnaient en chœur l’alphabet hébraïque dessiné sur une planche en bois d’arar (thuya) sur laquelle le rabbin promenait son doigt. — (Ami Bouganim, Vers la disparition d’Israël?, Seuil, 2012)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier