Étymologie

modifier
Via le latin hypotheticus, du grec ὑποθετικός, hupothetikos.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hypothétique hypothétiques
\i.pɔ.te.tik\

hypothétique \i.pɔ.te.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui repose sur une hypothèse.
    • Mais ces distinctions hypothétiques sont dépourvues de fondement solide, et après avoir beaucoup varié sur la classification de l’hydrophobie, presque tout restait encore à faire pour la bien connaître. — (L.-J. Bégin, commentant le « Nouveau traité de la rage » de L.-F. Trolliet, dans le Journal complémentaire du dictionnaire des sciences médicales, tome 9, Paris : chez C.-L.-F. Panckoucke, 1821, p. 66)
    • Les médecins lui pronostiquèrent une meilleure santé ; mais la marquise ne crut point à ces présages hypothétiques. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le Président a qualifié d’« hypothétique » la possibilité de démilitariser Quemoy et Matsu en échange d'un cessez-le-feu, néanmoins il a reconnu que c'était théoriquement envisagé par la diplomatie américaine. — (L'Année politique, économique et sociale en France : 1958, Presses Universitaires de France, 1958, p. 440)
    • Prenons un cas hypothétique où l’algorithme catégoriserait un prévenu comme étant à « haut risque », alors que l’individu semble peu dangeureux au magistrat. — (Angèle Christin, Les big data en pratiques, L’Archicube no 20, juin 2016, page 40)
  2. (Philosophie) S’oppose à catégorique.
    • Une proposition hypothétique est celle qui énonce une relation d’interdépendance conditionnelle entre deux autres propositions : « Un triangle peut être inscrit dans une demi-circonférence si le triangle est rectangle. »

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier