Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ignorantia, de ignorare (« ignorer »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ignorance ignorances
\i.ɲɔ.ʁɑ̃s\

ignorance \i.ɲɔ.ʁɑ̃s\ féminin

  1. État de celui qui est ignorant ; celui qui ne connaît rien.
    • Sa connaissance des livres, quoique superficielle, suffisait à imposer à l’ignorance un certain respect pour le savoir qu’on lui supposait. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Pour un spectateur instruit, ce contraste entre la complète ignorance des uns et la palpitante attention des autres eût été sublime. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Durandus eut beau exciper de son ignorance, il ne fut libéré qu'après s'être vu condamner à une amende. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Un système aussi injuste ne peut se maintenir qu’en tenant la population dans l’ignorance et la vulnérabilité. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
  2. (Par extension) Fautes qui marquent une ignorance grossière.
    • Ce livre est plein d’ignorances impardonnables.

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ignorantia.

Nom commun Modifier

ignorance \Prononciation ?\

  1. Ignorance.
  2. Inconnaissance

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • ignorance sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)