FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de in- et communicable.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
incommunicable incommunicables
\ɛ̃.kɔ.my.ni.kabl\

incommunicable masculin et féminin identiques

  1. Qui ne se peut communiquer, dont on ne peut faire part.
    • Ces charmes d’une tristesse intime, c’était eux qu’elle essayait d’imiter, de recréer, et jusqu’à leur essence qui est pourtant d’être incommunicables et de sembler frivoles à tout autre qu’à celui qui les éprouve, la petite phrase l’avait captée, rendue visible. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 343)
    • La toute-puissance de Dieu est incommunicable.
    • Des honneurs, des droits incommunicables.

TraductionsModifier

RéférencesModifier