FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de compréhension avec le préfixe in-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
incompréhension incompréhensions
\ɛ̃.kɔ̃.pʁe.ɑ̃.sjɔ̃\

incompréhension \ɛ̃.kɔ̃.pʁe.ɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. État de ce qui est incompris.
    • Devant cette morne incompréhension, Jacques se sentit pris de rage et de désespoir. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • […], car les Anglais se distinguent par une extraordinaire incompréhension de la lutte de classe ; leur pensée est restée très dominée par des influences médiévales : la corporation, […], leur apparaît toujours comme l’idéal de l’organisation ouvrière ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 162)
    • La distance créée par le vieillissement du texte est certes goûtée et entre dans le jeu de l’esthétique littéraire. Mais, s’il faut répéter cette évidence, elle est aussi et d’abord subie. Elle est source d’incompréhension. — (Michel Zink, Lire un texte vieilli, du Moyen Âge à nos jours, dans La lettre du Collège de France [En ligne], 26 juin 2009)
    • Notre incompréhension devant l’inconnu a dressé aux quatre coins du monde un atlas mythologique. Des centaines d'endroits où la virginité et le merveilleux se sont mués en eldorados, en paradis perdus, en enfers verts, en mirages et en abîmes. — (Michel Udiany, L'histoire des mondes imaginaires: De la Tour de Babel à l'Atlantide, Éditions Jourdan, 2015, en avant-propos)
    • L'histoire, n'en déplaise aux élitistes et aux complotistes, faces complémentaires d'une même incompréhension, est faite par les masses, aisées, pauvres ou médiocres. — (Emmanuel Todd, Les luttes des classes en France au XXIe siècle, Éditions du Seuil, 2020, p. 31)

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier