Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De créer, avec le préfixe in-.

Verbe Modifier

incréer \ɛ̃.kʁe.e\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) Créer ex nihilo.
    • Ils n’empruntent pas aux pays voisins pour incréer leur histoire, n’ajoutent rien aux faits établis, ne dénaturent pas le sens de ce dont les autres peuples pourraient s’enorgueillir, et s’en tiennent au récit de ce qui leur appartient, sans cacher les souffrances de leurs frères et les malheurs de leurs tsars. — (Atanas Božkov, La peinture bulgare, des origines au XIXe siècle, 1974)
    • La fonction de la littérature : incréer un monde, fabriquer une poétrie comme l’indique Glissant (Le monde incréé : poétrie). — (revue Notre librairie, 2006)
    • Ex nihilo s'incréait alors le monde précaire d'un amour réciproque balbutiant, d'ores et déjà mis à mal par la double installation manipulatrice d'exécutions en masse de « partisans et de juifs », d'abord en place publique, puis dans une gorge montagneuse strictement impublique. — (Herbert Holl, Histoire et entêtement, dans L' autre: création et médiation: actes du colloque international du Centre de Recherche sur les Conflits d'Interprétation, Université de Nantes, Berne :Peter Lang, 2008, page 88)
    • A l'époque où s'accomplissait la créolisation des terres américaines, les nègres du Congo y faisaient dominer toute la puissance de leurs institutions, quoique dans l'esclavage. Les colons apportaient, de leur côté aussi, la même part de lubricité. Aucun ne cédait aux autres sur ce point, et le principe voluptueux s'incréait chez les deux races dès l'enfance. — (Marc de Montifaud, Le Zombi du Grand Pérou: précédé d'une notice sur les harems noirs, ou les mœurs galantes aux colonies, Bruxelles : A. Lacroix & Cie, (s.d.), notice p. xiij)

TraductionsModifier