inencaissable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842)[1] Dérivé de encaisser avec le préfixe in- et le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inencaissable inencaissables
\i.nɑ̃.ke.sabl\

inencaissable \i.nɑ̃.ke.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Finance) Que l’on ne peut pas encaisser.
    • Que l’on se rassure : le manuscrit lui sera bien renvoyé, à nos frais, parce que le chèque était inencaissable. — (Nicolas Gary , Édito : Un éditeur pour ton manuscrit ? Non, ici, c'est la boucherie Sanzot, actualitte.com, 5 février 2016)
  2. (Figuré) (Rare) Que l’on ne peut pas supporter, admettre.
    • Elle pleure sans me regarder, affaissée et peu à peu vidée de ses eaux, comme toutes ces fois dans ma chambre d’hôpital et toutes ces fois après où ses yeux venaient en contact avec ma réalité inencaissable. — (Monique Proulx, Homme invisible à la fenêtre, Boréal, 1993, page 177)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 241.