lécithine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Créé en 1847 par Théodore Gobley qui a isolé cette molécule, à partir du grec ancien λεκιθος, lekithos (« jaune d’œuf ») avec le suffixe -ine.

Nom commun Modifier

lécithine féminin (pluriel à préciser)

  1. (Chimie) Substance phosphorée et grasse qui se trouve notamment dans la fibrine animale.
    • De l’acide ascorbique pour freiner l’oxydation de la pâte et lui conférer une meilleure élasticité, du levain déshydraté pour donner plus de goût, de la lécithine de soja, génétiquement modifiée ou pas, pour augmenter la durée de conservation et l’onctuosité de la mie, du monostéarate de glycérol pour diminuer le cloquage de la croûte, du propionate de calcium pour lutter contre les moisissures, de l’acide citrique pour rendre la pâte moins collante, du gluten pour faciliter la « pousse du produit », alors que dans les blés à haut rendement, sélectionnés pour faire des farines ultra-raffinées, ces protéines y sont déjà présentes en quantité. — (« Baguette : Dans le pétrin », Malbouffe, le dico, Les Dossiers du Canard enchaîné no 147, avril 2018, page 12)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier