Ouvrir le menu principal
Voir aussi : GRAS, Gras, grás, gräs, græs

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crassus signifiant à l’origine « épais », mais utilisé expressivement pour dire « gros ». La passage de c initial à g (attesté en bas latin) est vraisemblablement analogique de grossus « gros ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gras
\ɡʁɑ\
Féminin grasse
\ɡʁɑs\
grasses
\ɡʁɑs\

gras \ɡʁɑ\

  1. Qui est formé de graisse.
    • Les parties grasses du corps.
  2. (Cuisine) Qualifie des mets où il y a plus ou moins de graisse.
    • Ce bouillon est trop gras. — Cette soupe n’est pas assez grasse. — Cette sauce est trop grasse.
  3. (Par extension) Qui a beaucoup de graisse.
    • En effet, ces aliments sont très riches en calories car ils sont à la fois gras et sucrés : un pain au chocolat ou un croissant vous apportent plus de calories qu’une demi-baguette ; […]. — (Jacques Fricker, Simple comme maigrir, éd. Odile Jacob, 2008)
  4. (En particulier) Qualifie une animal d'embouche.
    • Le concours d’animaux gras de Nevers est créé par le comte de Bouille en 1865, en riposte à celui de Villeneuve-sur-Allier (1864). — (Bernadette Lizet, La Bête noire: À la recherche du cheval parfait, Paris : Editions de la MSH / Ministère de la Culture et de la communication, 1989, p. 156)
  5. (En particulier) (Vieilli) Qualifiait des mets, des aliments qui consistent en viande, ou qui sont préparés avec de la viande.
    • Un mets gras. — Bouillon gras. — Soupe grasse. — Dîner gras.
  6. (Religion) Qualifie, dans l’Église catholique romaine, les jours où il est religieusement licite de manger de la viande.
  7. Qui est onctueux, qui ressemble à la graisse.
    • Le fromage gras n’a pas plus de consistance que le beurre.
  8. Qualifie une terre est forte, tenace et argileuse.
    • Cette plante demande une terre grasse. — Ces terres sont fort grasses.
  9. Qualifie des terres fertiles et abondantes.
    • La région que nous parcourons est une vaste plaine monotone, […]. Son sol est formé d'une couche presque ininterrompue d'une terre végétale noire et grasse qui, au printemps, se couvre de blé, d'orge, de maïs, de fèves, de pois chiches. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 36)
  10. Qualifiait les argiles dont on se servait pour dégraisser les habits et pour en ôter les taches.
  11. (Familier) Boueux.
    • Le pavé est gras, il est couvert d’une boue qui fait glisser.
    • Il fait mauvais marcher, ce pavé est fort gras.
  12. (Œnologie) Qualifie un vin qui file comme de l’huile.
    • Figues grasses : Figues qui avec le temps ont contracté une espèce de graisse.
    • Encre grasse : Encre qui s’épaissit avec le temps, ou dont on se sert pour certaines impressions grossières.
  13. (Par extension) Sali, imbu de graisse ou de quelque autre matière onctueuse.
    • Il a les mains toutes grasses.
    • Son habit, son chapeau est gras.
    • Cheveux gras.
  14. (Figuré) Qui a de la consistance, qui est épais.
    • Plantes grasses : Plantes dont les feuilles sont épaisses, charnues et juteuses.
    • La joubarbe, les cactus sont des plantes grasses.
    • Avoir la langue grasse : Avoir la langue épaisse, éprouver quelque embarras dans la prononciation prononcer mal certaines consonnes et principalement les r. On dit plus ordinairement et adverbialement Parler gras, grasseyer.
    • (Par analogie) Avoir la poitrine grasse, une toux grasse : (Médecine) Être sujet à une toux suivie de l’expectoration de mucosités épaisses.
    • Couleur grasse, Couleur qui est couchée avec abondance.
  15. (Peinture) Moelleux.
    • Contours gras
    • Peindre à gras : Retoucher avant que la couleur soit sèche.
  16. (Vieilli) (Figuré) Qui est grossier, en parlant de paroles ou d'écrits licencieux.
    • Et elle me bombarde, d'une voix mauvaise, avec un accent crapuleux, d'une bordée d'injures grasses. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 159)
    • Un humour bien gras.
  17. (Topologie) Se dit d’une partie contenant une intersection dénombrable d’ouverts denses.
  18. (Typographie) Type des caractères larges, épais et écrasés.
  19. (Taille de pierre) Qualifie un défaut provenant d’une taille qui penche vers l’extérieur de la pierre et à tendance à bosser celle-ci empêchant ainsi la formation d’une surface plane.
    • Cette ciselure est grasse il faut encore retirer de la matière sur son extrémité intérieure pour qu’elle soit bonne.
    • Lorsque l’on taille il vaut mieux être gras que maigre ; car dans le premier cas on peut rectifier, alors que dans le second l’unique solution est souvent de tout recommencer.

SynonymesModifier

→ voir bien en chair (3)

AntonymesModifier

Taille de pierre

maigre

qualifie une toux

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   gras figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : typographie.

TraductionsModifier


Traductions à trierModifier

Adverbe Modifier

Invariable
gras
\ɡʁɑ\

gras \ɡʁɑ\

  1. Avec lourdeur.
    • Parler gras, grasseyer.
    • Peindre gras, peindre par couches épaisses.

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
gras
\ɡʁɑ\

gras \ɡʁɑ\ masculin

  1. Substance grasse.
    • Riz au gras.
    • Faire gras, manger gras : Manger de la viande les jours maigres.
      • Nous demandâmes qu’au moins elle [l’omelette] fût au lard [...] ; mais notre hôtesse refusa obstinément parce que c’était samedi et que M. le curé défendait de faire gras. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 161, 2012)
  2. Substance de graisse.
    • Le gras du jambon.
    • Le gras du bras, de la jambe, L’endroit le plus charnu du bras, de la jambe.
  3. (Cuisine) Dans une viande, tout ce qui est autre que la partie rouge des tissus musculaires : la partie grasse, les tendons, les nerfs, et les gros vaisseaux sanguins.
    • Les viandes qui ne sont pas de premier choix ont beaucoup de gras, et sont donc plus difficiles à manger, à moins qu’on ne les fasse bouillir longtemps.
  4. (Peinture) Qualité moelleuse.
    • Le gras de ce tableau.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • gras sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

gras \Prononciation ?\

  1. Herbe.

PrononciationModifier

  • Afrique du Sud (Johannesbourg) : écouter « gras »

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin crassus.

Adjectif Modifier

gras masculin

  1. Gras.
  2. Fertile, fécond.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

BretonModifier

Forme d’adjectif Modifier

gras \ˈɡrɑːs\

Mutation Forme
Non muté kras
Adoucissante gras
  1. Forme mutée de kras par adoucissement (k > g).

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crassus.

Adjectif Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Masculin gras
[ˈgɾas]
grassos
[ˈgɾasus]
Féminin grassa
[ˈgɾasə]
grasses
[ˈgɾasəs]

gras [ˈgɾas]

  1. Gras.
    • morí lo gras
      e roig vedell,
      de cos e pell
      immaculat,
      sacrificat
      per lo comú,
      alt e tot nu.
      — (Jaume Roig, Espill, Livre troisième, troisième partie.)

IslandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

gras \xras\

  1. Herbe.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

gras \ɣɾas\ neutre

  1. Herbe, gazon.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,1 % des Flamands,
  • 100,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « gras [ɣɾas] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « gras »

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


RoumainModifier

ÉtymologieModifier

Du latin grassus

Adjectif Modifier

gras \ˈɡɾas\

  1. Gras.