FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De sale.

Verbe Modifier

salir \sa.liʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre sale.
    • Prenez garde de ne pas salir ce plancher.
    • Je me suis sali les mains à manier des livres pleins de poussière.
    • Cet enfant s’est sali.
    • Les étoffes blanches se salissent vite.
  2. (Figuré) Présenter à l’imagination des idées déshonnêtes.
    • Ce conte, cette description salit l’imagination.
    • Quoi que dise la directive eCommerce, il n’y a quasiment plus rien qui relève de l’exercice de la liberté d’expression sur les plateformes centralisées lucratives, sinon une grotesque parodie qui salit le nom même de la liberté et nous en fait peu à peu perdre jusqu’au sens ! — (Lionel Maurel, La directive Copyright n’est pas une défaite pour l’Internet Libre et Ouvert !, 15 septembre 2018 → lire en ligne)
  3. (Figuré) (Familier) Déshonorer quelqu’un par des propos, par des calomnies.
    • Salir quelqu’un, salir la réputation de quelqu’un.
  4. (Figuré) (Pronominal) Se dit d’un homme qui a fait quelque action nuisible à sa réputation.
    • En agissant de cette sorte, il s’est sali.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Faux-amisModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • salir sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin salire.

Verbe Modifier

salir \Prononciation ?\

  1. Sauter.

Apparentés étymologiquesModifier

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin salīre (« sauter, jaillir »)

Verbe Modifier

salir \sa.ˈliɾ\ 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Sortir.
  2. Paraître.

Faux-amisModifier