les bras m’en tombent

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

La version de 1762 du Dictionnaire de l'Académie Française contient pour la première fois cette expression imagée évoquant par les bras qui tombent une impuissance temporaire.

Locution-phrase Modifier

les bras m’en tombent \lɛ bʁa m‿ɑ̃ tɔ̃b\

  1. (Figuré) Se dit lorsqu’on est très surpris, ébahi.
    • Un quart de siècle plus tard, le rail est arraché, le wagon est mort pour tout de bon et les bras m’en tombent devant un tel chaos. — (Roger Habert, Conducteur de locomotive : Une vie pour l’honneur du rail, 1999)

SynonymesModifier

TraductionsModifier