machinalement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de machinal, par son féminin machinale, avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

machinalement \ma.ʃi.nal.mɑ̃\

  1. D’une manière machinale.
    • Il ne faut pas se contenter de comparer toutes les actions des bêtes à ces mouvements que nous faisons, dit-on, machinalement, comme si ce mot machinalement expliquait tout. — (Etienne Bonnot de Condillac, Trait. anim. II, 5.)
    • Le peuple, accoutumé par la crainte et par l’exemple des grands à obéir machinalement, ne sait plus s’il est de la même espèce qu’eux, et croit enfin que sa situation déplorable est son état naturel. — (Etienne Bonnot de Condillac, Étud. hist. 1re part. ch. 7.)
    • Elle ne répondit que machinalement et de manière à prouver qu’elle n'avait pas écouté. — (Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, Mme de Maintenon, t. II, p. 193, dans POUGENS.)
    • Deux fois même sa main serra machinalement la bride, comme s’il obéissait à une voix secrète qui lui commandait de revenir sur ses pas ; […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le docteur tapait machinalement, avec sa cuillère à café, sur le bord de la table et la vieille bonne desservait lentement en cherchant à parler avec ses maîtres. — (André Chamson, L'auberge de l'abîme, Grasset, 1933)
    • Maître Sedagne ordonna à Gaspard d’astiquer les cuivres, puis sortit et ferma la porte à clé. Gaspard entreprit machinalement son astiquage. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Toujours aussi machinalement, Aline allumait quotidiennement son ordinateur. Elle se loguait sur la messagerie. — (Yann Hifrey, Engagée, TheBookEdition, 2014, p. 314)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier