maladivement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de maladif, par son féminin maladive, avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

maladivement \ma.la.div.mɑ̃\

  1. D’une manière maladive, irrémédiablement.
    • Mais qu'à l'époque tu étais maladivement pudibond. Inconcevable l'idée de comparaître tout nu sous les yeux du conseil de révision. Inimaginable, pour toi, l'idée de te faire examiner. — (Gerold Späth, Barbarville, traduit de l'allemand par Claude Chenou, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 83)
    • Adémar est un prof de géosciences maladivement empoté dont on saura très vite qu’il est autiste, atteint du syndrome d’Asperger. — (Jean-Luc Porquet, Le Théâtre : La leçon de danse, Le Canard Enchaîné, 20 septembre 2017, page 7)
    • Je ne te reproche rien : je sais comment, maladivement, tu as toujours voulu bien faire – et combien tu as souffert qu'on tienne si souvent pour acquis le contraire. — (Thomas Ouellet St-Pierre, Même ceux qui s'appellent Marcel, Leméac, 2014, page 288)

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir malade et maladif

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier