Voir aussi : Marco, marco, março, marĉo, marcò

GauloisModifier

ÉtymologieModifier

Mot attesté sous sa forme conjuguée, marcosior, dans une inscription sur peson de fuseau d’Autun[1][2].
De l’indo-européen commun *marko-[3] (« cheval ») radical présent seulement dans les langues celtiques et germaniques ; voir Mähre (« canasson ») en allemand, mare (« jument ») en anglais.

Verbe Modifier

marco-

  1. Chevaucher.

NotesModifier

Le verbe peut avoir un sens érotique[1][2].

RéférencesModifier

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 217
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, page 101
  • [3] : Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage