Français modifier

Étymologie modifier

Dérivé de masculiniser, avec le suffixe -ation.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
masculinisation masculinisations
\mas.ky.li.ni.za.sjɔ̃\

masculinisation \mas.ky.li.ni.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de rendre masculin.
    • Ainsi, pour OpinionWay, le score de Macron doit-il plus aux hommes qu’aux femmes : 67 % des premiers ont voté pour lui, contre seulement 63 % des votantes. Selon BVA, toutefois, cette masculinisation de son électorat est imaginaire. — (Jean-François Julliard, Les sondes clochent dans nos campagnes…, Le Canard enchaîné, 10 mai 2017, page 3)
    • La langue française a subi plusieurs vagues de masculinisation, dont une importante au XVIIe siècle : des mots comme autrice, professeuse, philosophesse, mairesse… sont alors littéralement gommés des premières versions du dictionnaire de l’Académie française, et certaines règles grammaticales, pourtant très intuitives et courantes, comme l’accord de proximité (on accorde l’adjectif, le déterminant ou le participe passé à l’élément le plus proche), sont proscrites par certains grammairiens, désireux de donner au genre plus « noble » une position dominante. — (Pascal Gygax, « Un langage qui utilise le masculin comme valeur par défaut est exclusif », Le Monde, 5 septembre 2021)

Antonymes modifier

Hyperonymes modifier

Dérivés modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anglais modifier

Étymologie modifier

Dérivé de masculinise, avec le suffixe -ation.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
masculinisation
\Prononciation ?\
masculinisations
\Prononciation ?\

masculinisation \Prononciation ?\

  1. (Surtout Royaume-Uni, Irlande, Canada, etc.) Variante orthographique de masculinization