moteur Stirling

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1913) Composé de moteur et de Stirling, du nom de son inventeur l’Écossais Robert Stirling. Note : Au XIXe siècle, on trouve en français machine de Stirling ou moteur de Stirling.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
moteur Stirling moteurs Stirling
\mɔ.tœʁ stiʁ.liŋ\
 
Maquette d’un moteur Stirling.

moteur Stirling \mɔ.tœʁ stiʁ.liŋ\ masculin

  1. Moteur à combustion externe et à fluide de travail (un gaz) en circuit fermé.
    • [...] or dans le moteur Stirling, T1 ne dépassait pas 370° centigrades, et dans celui de Lehmann on n’atteignait que 547° ; il fallait absolument arriver plus haut. — (Aimé Witz, Les moteurs à combustion interne, O. Doin et fils, 1913, page 31)
    • Puis, refroidi dans un condenseur qui utilise l’eau de mer comme source froide, et réchauffé à nouveau dans le brûleur de gas-oil, le même gaz en circuit fermé actionne successivement les pistons du moteur Stirling. — (Alain Dunoyer de Segonzac, Un conquérant sous la mer : Henri-Germain Delauze, Buchet-Chastel, Paris, 1992, page 178)
    • Un autre moyen d’utiliser le bois pour la propulsion de véhicules est le moteur à combustion externe ou moteur Stirling (du nom de l’inventeur Robert Stirling, qui en déposa le brevet en 1816). — (ADER (coll.), L'énergie au futur, Éditions d’en bas, Lausanne, 1997, page 211)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  Prononciation audio manquante. (Ajouter un fichier ou en enregistrer un avec Lingua Libre  )

Voir aussiModifier