Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De neptunium avec le suffixe -ate.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
neptunate neptunates
\nɛp.ty.nat\

neptunate \nɛp.ty.nat\ masculin

  1. (Chimie) Anion de neptunium (dans les deux sens de ce mot).
    • L’auteur donne le nom de neptunium à un nouveau métal dont il pense avoir constaté l’existence dans un mélange de colombite et de ferro-ilménite, originaire de Haddam. Nous ferons remarquer que l’auteur admet toujours parmi les métaux du groupe du tantale l’existence de l’ilménium signalé par lui autrefois, existence qui est plus que problématique d’après les recherches de M. Marignac. […] il se forme ainsi un précipité amorphe qui est le neptunate de sodium mélangé de petits cristaux de niobate qu’on dissout par des traitements à l’eau bouillante. La [sic] neptunate insoluble est ensuite fondue [sic] avec du bisulfate de potassium et le produit fondu est épuisé par l’eau bouillante qui laisse l’acide neptunique. L’acide fluorhydrique est le seul acide qui dissolve l’acide neptunique. — (Nouvelles recherches sur les combinaisons du groupe du tantale et sur un nouveau métal, le neptunium, Bulletin de la Société chimique de Paris, Volume 27, 1877 (traduction française anonyme de Rudolph I. Hermann, Journal für praktische Chemie, XV, 1877, p. 105))

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Île-de-France) : écouter « neptunate [nɛp.ty.nat] »

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De neptunium avec le suffixe -ate.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
neptunate
\Prononciation ?\
neptunates
\Prononciation ?\

neptunate \Prononciation ?\

  1. (Chimie) Neptunate.
    • By fusion of the neptunate of sodium with potassium bisulphate and treatment with water, the hydrate of neptunic acid was obtained in a pure condition. Neptunium may be distinguished from niobium and ilmenium by its having, along with tantalum, the property of forming an amorphous insoluble precipitate on the addition of caustic soda to the boiling solution of the fluoride ; the other two form crystalline and easily soluble compounds. — (Sir Norman Lockyer, Nature, Volume 15, 1877)

RéférencesModifier