Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Par allusion à la forme d'un pied de marmite, qui est large et retroussé. L'expression est déjà nommée et décrite dans l'ouvrage de Nicolas Andry de Boisregard, L'orthopédie; ou, L'art de prévenir et de corriger dans les enfans, les difformités du corps. Le tout par des moyens a la portée des pères & des mères, & des personnes qui ont des enfans à élever, tome 1 , Paris : chez la Veuve Alix & chez Lambert & Durand, 1741, Bruxelles : chez George Fricx, 1743, p. 68.

Locution nominale Modifier

Invariable
nez en pied de marmite
\ne ɑ̃ pjɛ də maʁ.mit(ə)\

nez en pied de marmite \ne ɑ̃ pjɛ də maʁ.mit(ə)\

  1. Nez large en bas, et retroussé vers le haut.
    • Une dernière dénomination enfin qui , toute vulgaire qu'elle est , nous paraît assez heureuse , c'est le nez en pied de marmite . Ce nom dit si bien ce qu'il veut dire qu'il est compris même par ceux qui n'ont jamais vu de marmites à pied. — (Charles Rozan, Petites Ignorances de la Conversation, éd. Ducrocq, 1881, p. 422)
    • Mais à la seule vue de mon nez en pied de marmite, qui frémissait de joie et d’orgueil, Brioux devina que j’avais fait une trouvaille. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 93.)
    • Et en plus, qu'est-ce qu'elle était drôle avec son petit nez en pied de marmite, ses dents un peu de traviole et son esprit vif comme l'éclair. Le petit prince tomba, j'imagine, follement amoureux. — (Sophie Carquain, « La petite fée qui voulait devenir la plus belle femme du monde », dans Petites histoires pour devenir grand : A lire le soir, aborder avec l'enfant ses peurs, ses tracas, ses questions, Éditions Albin Michel, 2003)
    • Cela faisait bien longtemps que les Américains avaient des présidents sans profil, démocrates et républicains confondus. Il faut remonter à Nixon et son célèbre nez en pied de marmite ! — (Jean-Pierre Richard, Le Syndrôme de Gepetto, Éditions Albin Michel, 2011, chap. 14)

SynonymesModifier